Accueil Europe Voyage de La Libre Zen à Corfou et en Epire « Femmes et déesses de caractère, sources d’inspiration ? » en compagnie d’Elias Constas

Voyage de La Libre Zen à Corfou et en Epire « Femmes et déesses de caractère, sources d’inspiration ? » en compagnie d’Elias Constas

  • GRÈCE | ALBANIE
  • Corfou
  • Paleokastritsa
  • Igoumenitsa
  • Préveza
  • Nicopolis
  • Zalongo
  • Parga
  • Nécromantéion
  • Dodone
  • Ioannina
  • Zagori
  • Metsovo

8 Jours / Du 06 juin 2024 au 13 juin 2024

Circuit

La Libre Zen

programme en PDF

Disponible

À partir de

2990€ p/p

Corfou, la plus grande île de l’archipel des îles Ioniennes, située entre le talon de l’Italie et la côte ouest de la Grèce, à quelques kilomètres des côtes de l’Albanie, et que la légende dit bénie des dieux, est une perle romantique au charme italien ! L’île émeraude est une île verdoyante qui combine l’histoire et l’ambiance estivale, la montagne avec la mer, l’esprit classique avec la modernité. Des Vénitiens aux Anglais, en passant par les Français, les Russes et les Grecs, plusieurs peuples vécurent et prospérèrent sur cette île, et y laissèrent leurs traces.

Pépite méconnue du nord-ouest de la Grèce, limitrophe de l’Albanie, et bordée par la mer Ionienne, l’Epire est une région « verte », très sauvage, presque hors du temps, offrant une nature épatante : des criques, des montagnes, des forêts foisonnantes, des lacs, des
rivières aux eaux cristallines serpentant dans des gorges vertigineuses, … Elle recèle en outre de nombreux trésors cachés tels que de nombreux théâtres antiques, des sites archéologiques, de charmants villages traditionnels, et non loin, des monastères orthodoxes s’accrochant aux roches.

Ce sont ces deux destinations que nous vous proposons de découvrir à la meilleure des saisons, juste avant l’été, en compagnie d’un passionné de la Grèce antique, Elias Constas, homme curieux versé en philosophie métaphysique, agrégé en histoire de l’art et en archéologie, chercheur à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Université d’Egée. Ses interventions philosophiques confronteront les personnalités féminines légendaires, mythologiques et historiques, que nous rencontrerons durant ce voyage, avec certaines visions de la femme actuelle. Ces figures féminines que nous évoquerons, tantôt indépendantes, entreprenantes, protectrices, courageuses, séductrices, … pourraient bien nous servir de modèles pour répondre aux défis d’aujourd’hui.


EN PARTENARIAT AVEC

Infos et réservations :  Waouw Travel / 0475 75 70 77 / [email protected]

JOURNÉE 1

Bruxelles - Corfou

Sur l’heure de midi, nous nous envolons avec Brussels Airlines depuis Bruxelles pour l’île de Corfou (12h00 - 15h45 / + 1 heure de décalage horaire), en compagnie d’Elias Constas, qui nous accompagnera tout au long du séjour, et nous rejoignons directement l’Ariti Grand Hotel Corfu****, où nous passerons les deux premières nuits. Nous nous y installons, puis nous débutons notre séjour par la visite de la vieille ville de Corfou et notamment de l’église d’Agios Spyridonas (saint patron de Corfou) qui accueille le corps embaumé du saint dans un cercueil en argent, des offrandes votives en or et en argent, ainsi que beaucoup d'icônes anciennes. Au terme de la visite, nous dînons dans un restaurant local avant de retrouver notre hôtel.

journée1 - Bruxelles - Corfou

JOURNÉE 2

Corfou

Ce matin, après un bon petit-déjeuner, nous partons pour le parc Mon Repos, sur les hauteurs de Corfou, pour y visiter la villa Mon Repos. Construite en 1831 par le gouverneur britannique des îles Ioniennes pour sa femme, cette villa fut, après l’annexion des îles Ioniennes par le royaume de Grèce, rachetée par le roi Georges Ier comme résidеnce d’été de la famillе royаle. C’est ici que plusieurs descendants du roi virent le jour, dont le prince Philippe, futur duc d’Edimbourg. Après la visite de la villа et son petit musée archéοlogiquе, nous poursuivons notre route jusqu’au magnifique point de vue de Kanoni, où ceux qui le souhaitent peuvent descendre jusqu’au monastère de Vlacherna. De retour dans le centre historique de Corfou, chacun déjeune librement où il le souhaite. Puis nous nous retrouvons pour la visite du musée archéologique de Corfou. Celui-ci comporte principalement des statues provenant du temple dorique d'Artémis, dont l'édification est estimée aux environs de 590-580 av. JC, dans la région de Kanoni. Le fronton en pierre provenant de ce temple est gigantesque et unique en son genre. Il mesure 17 mètres de large et plus de 3 mètres de haut. Nous visitons ensuite le musée d’art byzantin Antivouniotissa, situé en haut d’un escalier de 50 marches, dans la plus vieille église de Corfou, Notre-Dame Antivouniotissa (« Celle qui regarde la mer ») et qui accueille une superbe collection de tableaux et d’icônes grecs orthodoxes. De retour à notre hôtel, nous bénéficions d’un moment de détente, pour profiter de sa piscine ou son bar. Et avant le dîner à l’hôtel, Elias Constas nous convie à la première des trois conférences qu’il donnera durant notre séjour. Son thème : « Les poèmes de l’impératrice ».

journée2 - Corfou

JOURNÉE 3

Corfou, Paleokastritsa & Corfou - Igoumenitsa - Préveza

Après le petit-déjeuner, nous quittons notre hôtel de Corfou et débutons la journée par la visite du Palais d’Achilleion. Construit en 1889-1891 en l'honneur du héro homérique Achille par l'impératrice Elisabeth d'Autriche-Hongrie (plus connue sous le surnom de « Sissi »), ce palais est racheté par le kaiser Guillaume II d'Allemagne en 1907 puis occupé par les troupes françaises et serbes, qui en font un hôpital militaire, pendant la Première Guerre mondiale. Occupé par les troupes de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale, il est rendu à la Grèce à la Libération et transformé en casino, puis en 1962, en musée consacré à ses deux plus anciens célèbres propriétaires. Après un bref arrêt dans une distillerie pour y voir la fabrication de la liqueur de kumquat de Corfou, et la goûter , nous partons vers la côté ouest de l’île, et l’un des plus beaux sites naturels de Grèce, Paleokastritsa, où la côte se découpe en six anses rocheuses recouvertes de végétation qui tombent dans une eau turquoise cristalline. Son monastère blanc du XIIIème siècle (rénové au XVIIIème), avec ses toits en tuiles rouges, est situé sur un promontoire et offre une vue merveilleuse sur la baie. Pour encore mieux admirer le paysage, nous prenons de la hauteur et montons au village de Lakones où nous déjeunons, puis nous retournons à Corfou pour y prendre le ferry et rejoindre, après 1h30 de traversée, le continent, à Igoumenitsa, en Epire. De là, en longeant la côte, nous descendons jusqu’à la station balnéaire de Préveza, à l’embouchure du golfe Ambracique, où nous nous installons au Dioni Boutique Hotel****, puis nous dînons dans un restaurant local tout proche de l’hôtel.

journée3 - Corfou, Paleokastritsa & Corfou - Igoumenitsa - Préveza

JOURNÉE 4

Nicopolis, Zalongo, Parga & Nécromantéion

Nous débutons notre journée par la visite du site archéologique de Nicopolis d’Epire et de son musée. Fondée par Auguste pour commémorer sa victoire navale d’Actium contre Marc Antoine en 31 av. JC., cette ancienne cité grecque située sur l'isthme de la péninsule qui sépare le golfe Ambracique de la mer Ionienne, à l'opposé du promontoire d'Actium, a connu un développement florissant pendant la période romaine et l'Antiquité tardive, avant de péricliter à l'époque byzantine. Nous nous rendons ensuite en montagne pour y découvrir le monument de Zalongo, sculpture monumentale, réalisée en 1961 par Georges Zongolopoulos, qui commémore la danse de Zalongo, un suicide collectif de femmes et d'enfants, ayant eu lieu en 1803. Après avoir été prises au piège par les troupes ottomanes, une soixantaine de femmes décident de se tourner vers le bord de la falaise avec leurs enfants plutôt que de se rendre. Selon la tradition, elles se jettent dans le vide l'une après l'autre en dansant et en chantant. Après un passage par l’ancien théâtre de Cassiopée, nous regagnons la côte et l’adorable petite ville colorée de Parga où chacun déjeune librement où il le souhaite. Sur la route du retour vers Préveza, nous faisons arrêt au Nécromantéion de l’Achéron, ancien sanctuaire grec et oracle de nécromancie consacré à Hadès et Perséphone. Les fidèles y venaient dans l’espoir de recevoir conseil de leurs proches défunts, qui résident dans l’Hadès. Après un moment de détente à l’hôtel, nous nous retrouvons pour la seconde conférence d’Elias Constas sur le thème « Le sacrifice des femmes » , avant de dîner dans un restaurant local tout proche de l’hôtel.

journée4 - Nicopolis, Zalongo, Parga & Nécromantéion

JOURNÉE 5

Dodone & Ioannina

Après le petit-déjeuner, nous quittons notre hôtel de Préveza, direction le centre de l’Epire et sa principale ville, Ioannina, au bord du lac Pamvotida. Un peu avant d’atteindre Ioannina, nous faisons halte à Dodone dont nous visitons le sanctuaire oraculaire (le plus vieux de la Grèce) et le théâtre (d’une capacité estimée à 25.000 spectateurs). L’élément le plus caractéristique de l’Oracle de Dodone réside dans le fait que la divination était basée sur les sons, essentiellement par l’interprétation du bruissement des feuilles d’un chêne sacré, ayant survécu apparemment jusqu’en 391 après JC. Les prêtres et les prêtresses du sanctuaire interprétaient aussi le bruit causé par un ou plusieurs chaudrons de bronze et peut-être le roucoulement des pigeons. Arrivés à Ioannina, nous débutons par la visite de l’ancienne cité fortifiée de la ville. La forteresse actuelle remonte essentiellement à la reconstruction entreprise par Ali Pacha, à la fin de la période ottomane, lorsqu’il dirigeait un état semi-autonome englobant une grande partie de la Grèce depuis Ioannina jusqu’à l'Albanie vers le nord, mais comprend aussi des éléments préexistants de l'Antiquité grecque et de l'époque byzantine. La cité fortifiée est composée de deux parties. La citadelle fortifiée du nord-est, connue sous le nom d'Épano Goulas (Tour d’en-haut) à l'époque byzantine, était constituée d’un palais et d’une église dédié à Saint Jean jusqu'à l’expulsion de la communauté chrétienne et le remplacement du palais par le complexe de la mosquée Aslan Pacha au XVIIème siècle. Au sud-est se trouve la citadelle (ou acropole) qui porte encore son nom ottoman, Its Kale (Forteresse intérieure), et qui comporte un bâtiment byzantin, les vestiges du palais et du tombeau d'Ali Pacha ainsi qu'une mosquée et un ancien magasin de poudre à canon. C’est dans le bastion ouest de cette citadelle que nous visitons le Musée de l’Orfèvrerie en Argent dont l’objectif est de préserver la connaissance de l’orfèvrerie épirote. C’est sur les hauteurs d’Ioannina que nous déjeunons dans un restaurant traditionnel avec une magnifique vue panoramique sur la ville et le lac, avant de revenir au lac pour rejoindre en bateau l’îlot situé en son centre. Sur cet îlot, nous découvrons un village traditionnel avec de pittoresques rues étroites, et la maison insulaire d’Ali Pacha où il fut tué et décapité par les troupes du sultan le 5 février 1822, et où est installé depuis 2012 le Musée d’Ali Pacha et de la période révolutionnaire. Le règne d’Ali Pacha, de 1787 à 1822, a été à la fois brutal et charismatique. En effet, il a procédé à l’élimination de ses ennemis, dont des Turcs ottomans, et a transformé Ioannina en une ville parmi les plus riches de Grèce sur le plan financier et culturel. De retour à Ioannina, nous nous installons dans le splendide Hotel du Lac***** où nous passerons les trois dernières nuits de notre séjour. Après un moment de détente pour profiter de la piscine, du spa, du bar,... nous dînons à l’hôtel.

journée5 - Dodone & Ioannina

JOURNÉE 6

Les villages Zagori

Notre journée est consacrée à la découverte de la splendide région montagneuse de Zagori et de quelques de ses 46 villages et très nombreux ponts et points de vue, le tout en compagnie d’Elias Constas, mais également de Lucas, un de nos compatriotes installé depuis bon nombre d’années dans cette région qui n’a plus de secrets pour lui. Cette région peu connue regorge d'élégantes demeures en pierre dans des villages pittoresques, de magnifiques ponts de pierres, de superbes sentiers de randonnée, de ruisseaux tumultueux et de gorges spectaculaires. Le point culminant incontestable de la région est la gorge de Vikos, longue de 12 km et profonde de 900 m, le canyon le plus profond du monde par rapport à sa largeur. Le paysage ici est tout simplement à couper le souffle, avec des falaises spectaculaires, des rivières vert émeraude et des bassins de roche naturels. Les montagnes densément boisées de Zagori sont parsemées de petits villages traditionnels en pierres, connus sous le nom de Zagorohoria, chacun avec son propre caractère. Pour la plupart construits par de riches marchands aux XVIIIème et XIXème siècles mais complètement abandonnés après la seconde guerre mondiale, ces villages ont été oubliés jusqu'à très récemment. Les familles reviennent dans leurs maisons ancestrales et les restaurent avec amour et soin. Nous passons par différents points de vue, les villages de Monodendri, Vitsa, Kokori, où nous déjeunons, et Tsepelovo. Et une balade facile à la découverte de ponts cachés nous est proposée par Lucas. De retour à notre hôtel, nous profitons d’un moment de détente, avant de retrouver Elias Constas pour sa troisième conférence qui mettra en lien la condition de la femme des différentes époques et leur destin, avec la femme d’aujourd’hui, puis dînons.

journée6 - Les villages Zagori

JOURNÉE 7

Metsovo & Météores

Aujourd’hui nous partons pour l’extrémité est de l’Epire, et faisons même une incursion en Thessalie pour y admirer le site grandiose des Météores. Mais avant cela, c’est dans la jolie ville de Metsovo, perchée à plus de 1100 m d’altitude, que nous faisons halte pour y visiter le Musée du folklore et la Pinacothèque E. Avéroff. Installé dans le manoir restauré de la famille Tossizza, construit en 1661, le Musée du folklore nous permet de nous mettre à la place de l’une des familles historiques les plus éminentes de Grèce et d’imaginer la vie quotidienne dans un village de montagne isolé à une époque désormais révolue. Fondée en 1988 par Evangelos Avéroff, un des héritiers de Georgios Avéroff, l'un des plus grands bienfaiteurs de Grèce et citoyen le plus célèbre de Metsovo dont il a financé la reconstruction après sa destruction par suite du soulèvement de la population contre les Ottomans en 1854, la Pinacothèque E. Avéroff abrite une collection de 200 œuvres d'art d'artistes grecs parmi les plus importants des XIXème et XXème siècles. Nous poursuivons notre route vers l’est et rejoignons la ville de Kalambaka, au pied des Météores, où chacun déjeune librement où il le souhaite. Nous nous retrouvons ensuite pour parcourir le site des Météores, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, et visiter deux des six monastères restaurés et encore en activité. Ces pitons rocheux, dont certains dépassent les 300 m, sont un phénomène unique au monde sur lesquels sont perchés des monastères datant du XIVème siècle, et dont tous les matériaux de construction ont été hissés à dos d’homme. De retour à notre hôtel, nous bénéficions d’un dernier moment de détente pour profiter de la piscine, du spa, du bar,... puis après une petite session de clôture, nous prenons notre dernier dîner du séjour.

journée7 - Metsovo & Météores

JOURNÉE 8

Ioannina - Igoumenitsa - Corfou - Bruxelles

Ce matin, nous quittons notre hôtel d’Ioannina et prenons la route d’Igoumenitsa où nous attend le ferry qui nous ramène vers l’île de Corfou. Après une traversée de d’1h30 et un bref transfert nous arrivons vers 14h00 à l’aéroport de Corfou, d’où notre vol Brussels Airlines décolle pour Bruxelles en milieu d’après-midi (16h35 - 18h30 / -1 h. de décalage horaire).

journée8 - Ioannina - Igoumenitsa - Corfou - Bruxelles