Accueil Europe Yachting en Albanie : La Méditerranée secrète

Yachting en Albanie : La Méditerranée secrète

  • ALBANIE | GRÈCE | MONTÉNÉGRO
  • Corfou
  • Bar
  • Kotor
  • Durrës
  • Tirana
  • Vlora
  • Berat
  • Apollonia
  • Saranda
  • Butrint
  • Gjirokaster

Du octobre 2024 jusqu'à octobre 2024

Croisière

La Libre Découverte

programme en PDF

Disponible

À partir de

4790€ p/p

Parcourir les mers à bord d’un yacht réservé à quelques privilégiés, s’arrêter au gré de vos envies pour plonger dans des eaux cristallines, bronzer sur un transat en contemplant le bleu azur de la mer, mouiller dans des criques accessibles uniquement par bateau, faire le tour d’îles paradisiaques et accoster dans des ports confidentiels… Voilà ce qu’offrent nos croisières yachting !

Embarquez pour une expérience mémorable qui allie plaisir de naviguer, luxe, confidentialité et découvertes culturelles !

Votre croisière en quelques points forts :

  • La découverte d’un pays encore secret
  • La visite de 3 grands sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO : Butrint, Berat, Gjirokaster en Albanie et Kotor au Monténégro
  • La visite de Tirana, la capitale albanaise à l’architecture électrique
  • Une navigation côtière à bord d’un bateau de petite capacité

EN PARTENARIAT AVEC

Infos et réservations : Rivages du Monde  / 02 880 97 04 / [email protected]

JOURNÉE 1

Bruxelles > Corfou (Grèce)

Départ de Bruxelles sur vol régulier. Arrivée à Corfou, la plus grande des îles grecques de la mer Ionienne. Transfert vers le port et embarquement à bord du M/Y Variety Voyager. Dans l’après-midi, navigation en direction de Bar.

journée1 - Bruxelles > Corfou (Grèce)

JOURNÉE 2

Bar (Monténégro)

Bar est le principal port maritime et de commerce du Monténégro. Si la ville présente aujourd’hui un aspect moderne, elle conserve des vestiges de l’époque byzantine comme son ancienne citadelle, Stari Bar, située à 4 km de la ville moderne. Au cours de sa riche histoire, la ville de Bar fut tour à tour rattachée à Rome, à l’Empire byzantin, à la République de Venise puis à l’Empire ottoman à partir du XVIe siècle. Elle est aujourd’hui la porte maritime du Monténégro. EN OPTION : le lac de Skadar Le lac de Skadar est partagé entre le Monténégro et l’Albanie et constitue une réserve naturelle exceptionnelle en Europe tant pour la richesse de sa flore que pour la préservation de nombreuses espèces animales. Les rives du lac sont bordées d’un côté par les montagnes albanaises tandis que du côté monténégrin, un paysage de marécages borde la rive nord du lac. Vers le sud, des flancs montagneux abritent le petit village de pêcheurs de Virpazar. Embarquement pour une promenade en barque à travers les eaux limpides du parc national. Déjeuner-buffet sur la presqu’île de Pjesacac. Journée avec déjeuner - Prix par personne : 125 €

journée2 - Bar (Monténégro)

JOURNÉE 3

Kotor

Le matin, magnifique navigation dans les Bouches de Kotor qui forment l’un des seuls grands fjords de la Méditerranée. Arrivée à Kotor dans la matinée. Visite libre de la ville. EN OPTION : visite de Cetinje En début d’après-midi, départ pour Cetinje, la capitale historique du Monténégro située au pied du mont Lovcen, « la Montagne Noire », dont le pays a tiré son nom. Lorsque le Monténégro déclara sa première indépendance en 1878, Cetinje était la plus petite capitale d’Europe qui se développa grâce notamment à la construction du palais du roi Nikola Petrovic Njegos et devint également un centre spirituel actif grâce au rayonnement de son monastère orthodoxe. La ville se pare alors de beaux édifices avec l’implantation d’ambassades comme celles de la Russie et de la France. Visite de l’ancien palais royal, désormais résidence du Président de la République, et promenade à travers les rues de la ville. Sur le chemin du retour, arrêt à Njegosi pour déguster des spécialités locales. Retour vers Kotor en fin d’après-midi en empruntant la route dite « la serpentine » offrant des vues spectaculaires sur les Bouches de Kotor. Demi-journée - Prix par personne : 85 €

journée3 - Kotor

JOURNÉE 4

Durrës (Albanie) > Tirana

Arrivée le matin à Durrës, le grand port de l’Albanie centrale. Départ en autocar pour la visite de Tirana, la capitale de l’Albanie. Tirana est aujourd’hui une ville en plein essor qui conjugue à merveille l’héritage de son passé tumultueux avec une soif évidente de modernité. La visite débutera par la place Skanderbeg, le cœur de la ville, avec en son centre la statue du héros national éponyme, la mosquée Ethem Bey construite en 1789, le musée national dont la fresque « réaliste socialiste » retrace l’histoire mouvementée du peuple albanais et enfin l’opéra construit dans le plus pur style soviétique des années 1960. Promenade sur la grande artère principale, le boulevard des Martyrs de la Nation construit par les Italiens dans les années 1930, bordée de bâtiments administratifs aux tons ocre, jusqu’à l’université de Tirana. Balade dans le quartier dénommé le « block » faisant référence au quartier résidentiel de l’ancienne nomenklatura communiste, devenu aujourd’hui le quartier des bars et restaurants à la mode. Déjeuner dans un restaurant du nouveau marché. L’après-midi, visite exceptionnelle du bunker d’Enver Hoxha. Le leader communiste fit construire près de Tirana un gigantesque bunker anti atomique censé abriter les dirigeants du pays. On y trouve une salle de réunion pouvant accueillir plus d’une centaine de personnes, des appartements privés à la décoration futuriste et un énorme centre de communication. Retour à Durrës en fin d’après-midi. Départ en soirée de Durrës en direction de Vlora.

journée4 - Durrës (Albanie) > Tirana

JOURNÉE 5

Vlora > Berat > Apollonia

Pendant l’Antiquité Vlora était connue sous le nom d’Aulon, célèbre pour ses olives, son vin et son sel. Elle devient le premier port de l’Illyrie après le déclin d’Apollonia et d’Orikum. Au XIVe siècle, la ville fut placée sous le contrôle féodal de la famille des Balshaj. Conquise par les Turcs en 1417, la ville devint un centre administratif important. En 1531, le sultan Soliman utilisa les pierres de la ville antique d’Aulon pour édifier sa forteresse. Départ vers le site archéologique d’Apollonia, le plus grand du pays. L’empereur Auguste y fut envoyé par Jules César pour y parfaire son éducation. Visite des ruines du temple, de l’Odéon et de la bibliothèque. Puis visite du monastère byzantin Sainte-Marie attenant et dont une partie a été transformée en musée. Le musée, remarquablement agencé, présente un ensemble complet de statues et d’objets retrouvés sur le site. Départ ensuite en direction de Berat. On surnomme la ville de Berat « la ville aux mille fenêtres ». Depuis 2005, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Visite de la forteresse dans laquelle se trouve le musée Onufri, peintre renommé du XVIe siècle, spécialiste des icônes. Le déjeuner sera servi dans un restaurant typique au sein même de la forteresse. Depuis le promontoire de la citadelle, on découvre le quartier de Morica faisant face au quartier de Magalem à l’architecture unique où s’enchevêtrent les maisons aux multi- ples fenêtres sur des collines abruptes. Promenade à pied dans les ruelles de la ville où se côtoient en parfaite harmonie les mosquées, les églises orthodoxes et catholiques. Retour à Vlora en fin d’après-midi.

journée5 - Vlora > Berat > Apollonia

JOURNÉE 6

Saranda > Butrint > Gjirokaster

Saranda est la station balnéaire la plus cotée du pays. Son nom actuel provient du monastère des Quarante Saints, construit au VIe siècle. Des fouilles archéologiques ont été menées afin de mettre à jour des bâtiments datant du IIe et du IVe siècles. Départ vers le site archéologique de Butrint. inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ce site dont les origines remontent au IIIe siècle avant J.-C. est d’une beauté exceptionnelle. De nombreuses civilisations s’y sont développées. La ville a successivement été occupée par les Illyriens, les Grecs, les Romains, les Byzantins, les Angevins, les Vénitiens puis les Français. Le site abrite aujourd’hui des vestiges de pratiquement toutes ces époques successives. Visite du temple d’Asclépios, du baptistère, du théâtre, de la Porte du Lion, de la Nymphe et de l’Acropolis. Butrint est citée en exemple dans de nombreuses œuvres littéraires comme l’Eneide de Virgile. Après la visite du site, départ en direction de Gjirokaster. La ville a été déclarée « ville musée » par l’Unesco en raison de son architecture exceptionnelle. Elle constitue un exemple typique de ville ottomane. Gjirokaster séduit par le charme de ses maisons bigarrées, ses ruelles aux pavés de motifs noirs, blancs et roses. Elle possède quelques maisons à tourelles. Ce type de maison comporte généralement un rez-de-chaussée surélevé, un premier étage utilisé durant la saison froide et un deuxième étage servant l’été. La forteresse surplombe la ville et offre un splendide panorama sur les montagnes aux alentours. Visite du musée ethnographique qui fut autrefois la maison natale du dictateur Enver Hoxha. Enfin, Gjirokaster est aussi la ville natale de l’immense écrivain albanais Ismaël Kadaré dont la maison a été transformée en musée.

journée6 - Saranda > Butrint > Gjirokaster

JOURNÉE 7

Corfou (Grèce)

La principale île grecque de la mer Ionienne forme la porte d’entrée de la mer Adriatique et fut historiquement une place stratégique que se disputèrent de nombreuses puissances maritimes et commerciales. Tour à tour grecque, romaine, byzantine, vénitienne, française puis contrôlée par les Britanniques, Corfou a été le théâtre de rivalités entre la Grèce et l’Italie avant la Deuxième Guerre mondiale. EN OPTION : visite de la ville de corfou et du monastère de Paleokastritsa Promenade dans les ruelles de la vieille ville située en contrebas de la citadelle érigée par les Byzantins et les Vénitiens. Visite de l’église de Saint-Spiridon. L’église conserve des offrandes votives en or et de nombreuses icônes. Visite du monastère de Paleokastritsa. Ce monastère, construit sur deux niveaux, est un bel exemple de l’architecture religieuse grecque. Il fut construit à partir du XIIIe siècle. L’étage inférieur orné de belles arcades s’articule autour d’un jardin fleuri. Dans le monastère, les moines tiennent une petite boutique où ils proposent à la vente des produits de leur propre production notamment de l’huile d’olive et de la liqueur de kumquat. Demi-journée - Prix par personne : 75 €

journée7 - Corfou (Grèce)

JOURNÉE 8

Corfou > Bruxelles

Le matin, après le petit déjeuner, débarquement et transfert vers l’aéroport de Corfou. Retour vers Bruxelles.